Affichage des articles dont le libellé est Seigneurs. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Seigneurs. Afficher tous les articles

Les seigneurs de Turny au 12e siècle

Les seigneurs de Turny au 12ème  siècle



Garin ou Guérin de Traînel, né vers 1095, est dit seigneur de Venise. 
Il possède des terres à Turny, Venisy et Chailley. Il est de la branche des seigneurs de Traînel et de Villeneuve. Il se marie avec Péronelle de Chaumont.
Ils ont cinq enfants dont Anseau de Traînel, né vers 1125, qui devient seigneur de Venisy et épouse Elisabeth, dame de Nangis. Ils ont deux filles dont Adélaïde Alix de Traînel dite de Venisy qui épouse André de Brienne, seigneur de Ramerupt et de Venise.



Arbre généalogique des Traînel, seigneurs de Venizy [1]



En 1146, comme le rapporte Hugues, Archevêque de Sens et Evêque d'Auxerre, Guérin de Venisy, avec sa femme et ses fils, fait don à l'abbaye de Pontigny de tout ce qu'ils prétendent à Boeurs et dans les bois de Saint-Etienne de Rigny. 
Anseau 1er de Traînel son fils, Garnier de Traînel et Hélisende de Montmirail ses parents, se rendent en 1151 à Sens, en présence de Hugues l’Archevêque de Sens, de Louis Roi de France et de plusieurs seigneurs, en vue d'abandonner à l’abbaye de Pontigny tous leurs droits dans la forêt d’Othe, dans leur grange de Boeurs et de Chailley. [2]



Blason de Garin de Traînel
« Fourrure en contre vair de couleur azur sur fond argent »

M. Mainard de Turny, seigneur de Turny et son épouse Isabelle sont cités dans plusieurs documents à partir de 1148 :
•  Donation par Mainard de Turny à l’Abbaye Notre-Dame et Saint-Edme de Pontigny en l'an 1148 de Hugues, Archevêque de Sens, d'un cens de 32 sous et 7 deniers qu'ils ont sur les vignes d'Autremont, vignes de Turny, avec la garde et la justice de ce vignoble, ainsi que d'un droit d'usage pour eux et leurs bestiaux dans les forêts d'Othe. [3]


Document original conservées aux Archives départementales de l'Yonne
Transcription : « Attestation d'Hugues, archevêque de Sens, de la donation faite par Mainard de Turny et Isabelle son épouse, à l'abbaye de Pontigny d'un cens de 32 sous et 7 deniers, qu'ils avaient sur les vignes d'Autremont, vignes de Turny, avec la garde et la justice de ce vignoble, ainsi que d'un droit d'usage pour eux et leurs bestiaux dans les forêts d'Othe. Hugues archevêque de Sens, Mainard de Turny, Isabelle, cens droit d'usage vignes d'Autremont 1148 ».


  Donation par Mainard de Turny à l’Abbaye de Dilo en l'an 1153. L’Archevêque Hugues atteste que Mainard de Turny a fait don à l’abbaye de Dilo, pour le repos de l’âme de sa femme qui y est inhumée, de ce qu’il possède dans les aleux de Céant. Il rapporte la donation que fait Mainard de ce qui lui appartient à Puiseaux, les hommes exceptés, pour l’admission de ses filles au monastère de Fossemore dépendant des religieux de Dilo. [4]

M. Mainard de Turny et M. Garin de Traînel sont les seigneurs de Turny les plus anciens dont on retrouve les noms cités dans les actes et archives.



[1] Cartulaire général de l'Yonne. Volume 1 publié par la Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, sous la direction de M. Maximilien Quantin -  Éditeur : Perriquet et Rouillé -Auxerre- 1854-1860 - Bibliothèque Nationale de France


[2] Archives départementales Yonne - pièce n° H 1461-4

[3] Histoire de l’Abbaye de Pontigny par M. Henry - Ed. Maillefer - Auxerre 1839
[4] Reconstitution Cercle Généalogique de Turny

Famille de l’Espinasse, Seigneurs de Turny au 16e siècle






Armoiries des l’Espinasse ou l’Espinasse de Langeac
En Auvergne, Bourbonnais, Nivernais, Bourgogne, Forez, Champagne.
Ecartelé : 
au 1, d'or, au dauphin pâmé d'azur (qui est des Dauphin d'Auvergne)
au 2, d'or, au gonfanon de gueules, frangé de sinople (qui est d'Auvergne)
 au 3, d'azur, semé de fleurs de lys d'or, à la tour d'argent, brochant (qui est la Tour d'Auvergne)
au 4, d'or, à six fleurs de lys d'azur (qui est Combronde)
sur le tout, de gueules, à la bande d'argent, au lambel de même brochant (qui est Lespinasse) 


Les de l'Espinasse ou de Lespinasse figurent parmi les familles importantes de la région comprise entre le Forez, le Bourbonnais et le Brionnais. Dès la fin du 13ème siècle,  ils sont répartis en plusieurs branches. Les aînés sont seigneurs de l'Espinasse et donnent les branches de Changy et de Champalement. Les cadets donnent les seigneurs de la Clayette, des branches en Forez, en Auvergne, Nivernais, Bourbonnais, Charolais et Bourgogne.
La Maison de l’Espinasse
"La maison de l'Espinasse a pris son nom d'une terre située en Bourgogne aux frontières du Forez. Une ancienneté remontée à près de 600 ans, des possessions nombreuses (....), des services militaires distingués et des alliances illustres sont les titres qui marquent son rang entre les plus considérables du royaume" [1]
Jean de Lespinasse, 2ème du nom, écuyer,  est coseigneur de Lespinasse et de Langeac.  Il épouse le 28 avril 1493,  à Riom dans le Puy-de-Dôme, avec Anne de Saint-Etienne. Anne de Saint-Etienne est la fille de Pierre-Pérossan de Saint-Etienne né vers  1410, Seigneur de Turny dans l’Yonne et de Turgy dans l’Aube et de Jeanne de Guerchy, dame d’Esnon dans l’Yonne. Il est indiqué dans le testament de Beraud Dauphin, son oncle, que par une donation de l'an 1482, il devient seigneur de Turny par son mariage. Jean de l’Espinasse, membre d'ancienne noblesse, sert en 1496 dans la compagnie d'ordonnance de Jean de la Roche-Aymon, gouverneur de Languedoc et a pour fils :
Antoine de l'Espinasse, écuyer, coseigneur de Turny et de Langeac qui meurt avant 1553. Antoine se marie avec Jeanne de Chevillard de Montigny, fille d’Etienne Chevillard, écuyer et de Jeannette Le Fèvre. La fille de noble d’Antoine de l’Espinasse et de Jeanne Chevillard de Montigny a été baptisée Edmée de l’Espinasse en septembre 1529 à Turny. Escuyer, coseigneur de Lespinasse, seigneur de Turny, il fait ses premières armes dans la compagnie d'ordonnance de Charles de Bourbon, duc de Vendôme en 1525, sert en 1542 dans celle du seigneur de Torcy, et meurt avant l'année 1553, laissant de Jeanne Chevillard, son épouse :
François de Lespinasse, 1er du nom. Il devient seigneur en partie de Turny et en partie de Langeac. Il épouse Hélione de Boullangers. Il sert dans les armées du Roi Henri II, sous la charge du Duc de Guise.  Il "fait hommage" de ses terres de Turny au seigneur et châtelain de Venisy. Il meurt le 16 juillet 1572. De son mariage est issu :
François de Lespinasse, 2ème du nom, né le 3 novembre 1558 est écuyer et homme d'armes de la compagnie d'ordonnance de M. de Sautour. Il se marie le 5 octobre 1576 avec sa cousine Gabrielle de Faillons, fille de Charles de Faillons, coseigneur de Turny. Par ce mariage, la seigneurie de Turny est réunifiée.. Il meurt avant l'an 1591. Le 9 mars 1599, a lieu le partage de la succession de feu François 2 de l’Espinasse entre ses cinq enfants dont :
Jean de Lespinasse, 3ème du nom, né le 15 avril 1579 à Soumaintrain. Il est écuyer, coseigneur de Lespinasse et de Langeac, seigneur de Soumaintrain et se marie avec Marie de Clarins. Marguerite de Belsac, veuve d’Etienne de l’Espinasse, chevalier, seigneur de Changy et de Maulevrier, oncle de Jean, lui fait don de 400 livres tournois. "Jean sert en 1496 dans la compagnie d’ordonnance de Jean de la Roche-Aymon, chevalier, seigneur de Chabannes, gouverneur des Languedoc, en qualité d’homme d’armes commis à la garde du château de Beaucaire".[2]
Edmée de l’Espinasse, la fille de noble d’Antoine de l’Espinasse et de Jeanne Chevillard de Montigny est baptisée en septembre 1529 à Turny. 
D'après le Bulletin de la société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne de 1913, les registres paroissiaux de Turny de septembre 1529 stipulent :
"a été baptisée Edmée, fille de noble Anthoine de l'Espinasse et de Jeanne Chevillard. Son parrain est Regnault de Langhac, sa marraine Edmée des Vieux ".






[1] Charles Armijon, Notice sur la famille de l'Espinasse, H&G, n°177, octobre-décembre 2005 - Prométhée

[2] Histoire généalogique et héraldique des pairs de France par le Chevallier de Courcelles - BNF


Les seigneurs de Turny au 12e siècle

Les seigneurs de Turny au 12ème  siècle Garin ou Guérin de Traînel , né vers 1095, est dit seigneur de Venise.  Il possède des terr...

A lire