Affichage des articles dont le libellé est Forêt d'Othe. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Forêt d'Othe. Afficher tous les articles

dimanche 7 juin 2015

F comme Fays en pays d'Othe


#ChallengeAZ

Que signifie le nom « Le Fays »


Conférence de la coutume de Sens par
M. Pelée de Chenouteau - MDCCLXXXVIL (1787) 



Le nom Fays provient du mot latin « fagus » signifiant
« hêtre ». On trouve de nombreux termes dialectaux issus du latin fagus comme : faye, faou... La terminaison Y signifie « un ensemble » d’arbres provenant de la même espèce. (Ex : Fay, Fey..), Le Fay serait une « hêtraie », nom d’une plantation où le hêtre domine. L’orthographe Le Fay était encore utilisée en 1787, avant la Révolution. On voit apparaître l’orthographe Fays (avec un s) à la fin du XIXème siècle, dans le plan d’alignement de 1811.

Le point le plus haut



Arrivée au Fays par la route de Linant

Le Fays est un joli hameau qui est le point le plus haut, situé à 299 m. On y accède par le chemin de Linant, devenu route départementale et on découvre une superbe vue sur les villages environnants les jours de beaux temps. Situé aux portes de la forêt d’Othe, nous ne disposons pas d’information sur l’origine du Fays mais ce hameau semble avoir une longue histoire. Sa situation aux portes de la forêt d’Othe, fait du Fays un hameau particulier à l’intérieur de la commune de Turny dans l'Yonne.

Le pays d’Othe


Le pays d’Othe est un ensemble de plateaux crayeux. Il est recouvert de massifs boisés, peuplés de chênes, de charmes et de hêtres ce qui justifie le nom du hameau. Le sol est composé de silex, d’argile et de galets ferrugineux. Les vastes forêts qui couvraient le sol du département sous les Romains et pendant le moyen-âge ont subi de nombreux défrichements. Appelée Utta saltus ou Utta sylva ou Otha, la forêt d’Othe occupait jadis tout le territoire compris entre la rive droite de l’Yonne, l’Armançon et la Vanne. 
« Vous entrez dans le pays de Turny... dans cette vaste contrée pavée de gros silex où la belle forêt d’othe projette ses grands bras... Mais si ces vilains cailloux blessent vos pieds... N’allez pas dédaigner ces plaines qui s’en hérissent. Voyez blanchir en leur sein aux premières tiédeurs du printemps ces forêts de pommiers, dont les fleurs fécondes promettent au bûcheron de la forêt sa boisson favorite... Voyez onduler, sous ces beaux arbres, les vagues verdoyantes de ces froments touffus, de ces seigles élancés ! Admirez ces campagnes tapissées au loin de trèfles rougissants, de magnifiques luzernes ! » Source : Annuaire statistique du département de l’Yonne 1837


lundi 4 mai 2015

Mes 26 mots clés pour le #ChallengeAZ 2015




Il faut que je m'organise un peu si je veux pouvoir suivre le rythme effréné qui va nous être imposé par la participation au #ChallengeAZ 2015.

Aujourd'hui, c'est le jour... Je vous en informe. 

Etape 1 : Je reprends ci-dessous le calendrier proposé par Sophie Boudarel. Ouf, on a le dimanche libre !







Etape 2 : Je décide de changer de projet d'écriture. J'avais l'idée de repasser sur ma généalogie familiale mais je le vois bien, je n'aurais pas le temps de le faire et décrire en même temps. Donc je reviens à plus de modestie.


Etape 3 : Je suis en train de travailler sur une monographie de mon hameau le FAYS, de 100 habitants, situé dans la commune de Turny dans le département de l'Yonne en Bourgogne.  J'ai accumulé des documents, des archives, des cartes postales, des photos, des copies d'état civil, de registres matricules, de témoignages... J'ai même commencé à écrire... 

Etape 4 : Je choisis parmi mes recherches des mots clés qui peuvent faire l'objet d'un court article susceptible d'intéresser les lecteurs mais aussi de me faire progresser dans ma démarche rédactionnelle. 

Objectif final : fin juin sortie d'un livret destiné aux habitants du village sur leur histoire locale et l'histoire des familles. 

Etape 5 : Ca y est j'ai élaboré ma liste. Elle peut encore évoluer en fonction de mes désirs du moment...
  1. A comme Arbre de la liberté
  2. B comme Bezançon
  3. C comme Cadastre
  4. D comme De l'Espinasse
  5. E comme Ecole
  6. F comme Fays
  7. G comme Goulvin
  8. H comme Horteur
  9. I comme Itinéraire d'Antonin
  10. J comme Journalier
  11. K comme Klein
  12. L comme Lavoir
  13. M comme Maisons
  14. N comme Nourrissons
  15. O comme Olga
  16. P comme Pommiers
  17. Q comme Queue de Pelle
  18. R comme Recensement
  19. S comme Seigneur
  20. T comme Templiers
  21. U comme Utta
  22. V comme Vote
  23. W comme Wehrmacht
  24. X comme X de Silex
  25. Y comme Yonne
  26. Z comme Zone libre
Etape 6 : Bon je suis  motivée... A nous le ChallengeAZ

mardi 16 juillet 2013

Histoire de Chailley 1/3 : Nos ancêtres les Gaulois



Mon grand-père maternel Marcel Bourgoin, Sosa 6, et ma mère Arlette Bourgoin sont nés dans le village de Chailley, dans l’Yonne, dans le pays d’Othe. C’est aussi le village de mon enfance, car j’y ai passé toutes mes vacances chez mes grands-parents. J’aime ce village rural et j’ai cherché à en savoir plus sur son histoire.
Au travers de cette recherche, je me suis plongée dans une épopée collective qui indique une présence humaine très ancienne. Chailley, tiendrait son nom de son sol calcaire (caliacum) Chaillicum. Les Gaulois, les Romains puis les Français se sont succédés sur ce territoire.

Avant l’ère chrétienne, les silex taillés retrouvés dans les environs témoignent d’une présence humaine.

Silex des environs de Chailley
 Yonne
Je suis moi-même partie à la recherche des nombreux silex qui jonchent les champs et combien de fois j’ai pensé trouver des haches de pierres, des flèches.  Je les ai gardé précautionneusement dans ma chambre et je pensais à ces hommes et femmes d’hier qui chassaient le gibier de cette contrée boisée ou bien cueillaient les baies destinées à leur nourriture.
Car dès la préhistoire, l’épaisse forêt d’othe était habitée. Beaucoup de pierres taillées, polies, de pointes de flèches ont été retrouvées par les habitants. La chasse était indispensable et les nombreux silex de ces terrains de craies constituaient l’élément de base  à la fabrication des armes. Le Musée de Saint-Florentin en réfection conserve une belle collection de pièces préhistoriques retrouvées sur le territoire.



Les Gaulois
Je n’ai jamais douté de leur présence bien avant de découvrir plus tard que des chasseurs nomades du paléolithique occupaient les pentes de la forêt d’Othe.
La Gaule




Mémoires historiques de Seignelay de VB Henry
Un oppidum gaulois a été retrouvé à proximité, sur le site de Champlost, à 8 km de Chailley, ainsi que des médailles en bronze et des fers de lance. Mon ancêtre François Godard, Sosa 328, est né dans cette commune le 04/12/1660.

Les Romains
La présence romaine est également confirmée. Plusieurs ouvrages historiques relatent les traces de camps romains fortifiés à proximité de Champlost ou Saint-Florentin. Le camp romain d’Avrolles, dit camp de Barcena, est entouré de larges fossés, de plateformes et de talus. On retrouve des voies romaines dont celle reliant Troyes et Auxerre construite par Agrippa, 37 ans avant l’ère chrétienne qui passe par le centre d'échanges nommé « Eburobriga » (actuellement Avrolles) près de la petite ville actuelle de Saint Florentin.

Eburobriga (Avrolles) sur la voie romaine Sens Auxerre

Dès le temps de la fondation de Rome, ces lieux étaient peuplés, fertiles, couverts de vignes. Chailley était au cœur d’une région peuplée depuis très longtemps, chargée d’histoire, de travail et de combats. La vie s’organisait autour de huttes rudimentaires à l’orée de la forêt, d’élevage, ou de l’agriculture. On a retrouvé des buttes de mâchefer témoignant de l’activité de fonderies artisanales gallo-romaines sur le secteur.  L’industrie du fer a revêtu une certaine importance qui se poursuivra sous la tutelle de la noblesse et du clergé. Après les invasions barbares, Chailley va connaitre une nouvelle étape de son développement au Moyen-Age.