mercredi 10 juin 2015

I comme Irénée, Poilu mort en 1918

#ChallengeAZ
  
Un soldat dans la Grande Guerre

VILLAIN Irénée
(1883-1918)


Quelques jours après son incorporation, Irénée VILLAIN est renvoyé pour raisons de santé, dans ses foyers le 14 août 1914. Maintenu en services auxiliaires, il est rappelé le 25 novembre 1915. Il est réformé par la commission de réforme de Sens le 16 décembre 1915 pour tuberculose pulmonaire.



Famille

Ses parents sont Faustin Isidore VILLAIN,  propriétaire et Denise ROGER, domiciliés à Linant, commune de Turny - Yonne 89570

Métier

Il est Cultivateur.

Mariage
Il est marié à Emilie Angèle MAILLOT.


Description
Cheveux châtains taille 1, 66m yeux gris, instruction 3. 


Régiment d’incorporation
De la classe 1903, il est incorporé par le bureau de recrutement de Sens, le 2 août 2014 dans le 89ème Régiment d’infanterie sous le matricule 3.





Décès
lI est mort à son domicile au hameau de l’Hôpital à Turny le 4 avril 1918 à l’âge de 35 ans.

Mention mort pour la France
Il ne porte pas la mention Mort pour la France. On peut supposer qu’il est mort des suites de sa maladie contractée au front puisqu’il est tout de même inscrit sur le Monument aux Morts de Turny. 



Registre matricule Irénée VILLAIN







1 commentaire:

MariEppherrePro a dit…

Le prénom Irénée me fait toujours penser à une des histoires des Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet (il y est question de Saint-Irénée)...