samedi 7 juin 2014

G comme Guibert, Soldat de la Division d'Orient


#ChallengeAZ

Lucien GUIBERT, mon arrière grand-père, est né le 19 février 1887 à Guerchy dans l'Yonne. 


Acte de naissance de Lucien GUIBERT 1887
C'est un bel homme, qui à  24 ans, se marie avec Thérèse Jeanne BRUNEAU, le 29 avril 1911, une fille de son village. Sa fille Germaine, ma grand-mère maternelle, est née le 8 janvier 1914 à Auxerre, où la famille habite.  

Il exerce le métier de Conducteur des travaux des Postes, Téléphones et Télécommunications (PTT).  Il installe les poteaux et les lignes de téléphone, le long des rails de chemins de fer. Il a une bonne formation et un métier intéressant. 

Mais  il a 27 ans, lorsque le 2 août 1914, lorsque l'ordre de mobilisation générale est décrété par le Président de la République.



Son fils Robert  nait le 23 avril 1915 à Guerchy. Son père est déjà parti au front et sa mère Thérèse est retournée vivre chez ses parents à Guerchy. Leur séparation durera 4 longues années.



Lucien GUIBERT 1915
Il faut imaginer Lucien GUIBERT transporté dans un de ces énormes navires en destination de la Macédoine.  Soldat dans le 6ème Régiment d'artillerie à pied, il est intégré dans 7ème régiment de la Division d'Orient.

Division d'Orient 1914-1916


Je découvre cette division d'Orient dont j'ai si peu entendu parler avant le centenaire. C'est une division de l'armée de terre qui combat pendant la première guerre mondiale sur le front d'orient, aux côtés des armées italiennes, anglaises, russes et grecques. Elle provoquera la défaite de la Bulgarie et la reconquête de la Serbie, de la Roumanie puis envahira l'Autriche Hongrie. 300 000 soldats français ont combattu sur les terres macédoniennes. 66 000 ne revinrent jamais en France.


Le front des Balkans

Après un long périple, par bateau puis par train, il débarque près de Salonique au camp de tentes de Zeitinlick, pour porter secours à l'armée serbe.  Des témoignages de poilus indiquent que l'eau est rare et souvent polluée. Des puits sont creusés et des citernes installées. En journée, les soldats creusent des tranchées autour de Salonique. Il est placé sous le commandement du Général Sarrail.

Camp de Zeitlinzick - Salonique

Lucien est blessé sur le terrain en 1916 et est transféré sur le navire hôpital France IV pour Toulon.  Dans une carte du 11 février 1916, de Nîmes,  il précise avoir l'épaule et le bras engourdis mais beaucoup moins que pour la typhoïde



Navire Hôpital France IV

Front de l'ouest 1916-1918


Après ses soins,  il est intégré dans le front de l'ouest : le Doubs, le  Nord, le Pas de Calais, la  Franche Comté. Il est toujours mobilisé au sein du 7ème régiment de la Division d'Orient  jusqu'en 1918. La signature de l'armistice permet à Lucien de revenir enfin à Auxerre et de retrouver ses deux mignons, comme il dit, Germaine âgée de 4 ans et Robert âgé de 3 ans. Il aura passé 4 ans en Europe entière, comme simple soldat. Rien ne le prédisposait, comme tant d'autres, à vivre ces expériences extrêmes.

C'était un charmant arrière grand-père et jamais, dans ma famille, on ne m'a parlé de son parcours. Je l'ai découvert récemment grâce à mes recherches à partir des cartes postales qu'il a envoyé à sa dulcinée Thérèse pendant toute la Guerre. Témoignages d'amour qui sont parvenus jusqu'à moi, au gré des successions. Touchant.


Mes regrets
Pas d'accès à son registre matricule car dans l'Yonne début de la numérisation à partir de la classe 1900.   
Sources
Cartes postales de Lucien GUIBERT (Archives personnelles)

1 commentaire:

Geneamick a dit…

Bravo pour ce bel hommage!