mercredi 8 janvier 2014

Les Poilus de ma commune : Turny - Yonne

Monuments aux morts de Turny 

Le monument aux Morts de Turny a été érigé le 5 juin 1921 après une souscription auprès des habitants. Il est situé près de l'école. Construit en granit des Vosges, il est inauguré le 1° octobre 1922. En lettres d'or, sont gravés les noms des victimes des dernières guerres 1870/1875 avec 5 morts, 1914/18 avec 26 morts, 1939/45 avec 3 morts, 1961 en Algérie avec 1 mort.


Monument aux Morts de Turny 2013

Monument aux Morts de Turny 2013

Histoire de l'édification du Monuments aux morts de Turny

Le 5 juin 1921, après une souscription auprès des habitants, la décision de construction du monument  et le choix de son emplacement sont arrêtés par la municipalité présidée alors par le Maire Onésime CORGERON. En décidant son édification entre les deux écoles, les élus veulent que toutes les générations d’enfants, passant chaque jour devant ce monument, n’oublient jamais que ce conflit meurtrier avait existé. Le monument est construit en granit des Vosges.  Sa hauteur est de 3,55 mètres. Le coq de bronze chantant, symbole d’une 3ème République triomphante, mesure 0,70 mètre. La palme de bronze, d’une longueur de 1,25 mètre, rappelle l’insigne de bronze en forme de branche de laurier portée sur le ruban des croix de guerre dont étaient décorés les poilus. Le conseil municipal décide également de faire graver les noms des victimes des guerres de 1870 et de 1914-1918. Ces élus ne savaient pas qu’avant la fin de ce siècle, avec d’autres conflits, viendraient s’ajouter d’autres noms. L’inauguration a lieu le 1er octobre 1922 sous la présidence de Monsieur DUCOMBEAU, Conseiller de Préfecture. Aujourd’hui sur le corps du monument est gravé,  en lettres d’or, le nom des victimes des quatre dernières guerres, ainsi que cette phrase : Turny honore ses enfants morts pour la France. 


Les Morts pour la France de la Grande Guerre 14/18


Je vais évoquer les  26 morts pour la France de la Grande guerre 14/18 inscrits sur le Monuments aux Morts de la commune de Turny.

On retrouve, par ordre alphabétique, les soldats morts pour la France suivants. Je n'ai retrouvé des archives que sur 24 soldats, alors que le monument aux morts référence 26 noms. Mes sources sont les sites Mémoire des Hommes et celui des Archives départementales de l'Yonne


ALUISON Lucien
Maurice Lucien ALISON est né à Turny le 11 juin 1884. Ses parents sont Arsène Constant ALUISON et Louise Désirée Hortense BESANCON. Il exerce la profession de Cultivateur. De la classe 1904, il est incorporé par le bureau de recrutement de Sens dans le 4ème Bataillon de Chasseurs à Pied sous le matricule 520. Il est soldat de 1ère classe. Il est tué à l'ennemi, le 27 juin 1915 à Neuville Saint Vaast dans le Pas de Calais.  Son décès est transcrit le 24 août 1915 à Turny.

Dans les ruines de Neuville Saint Vaast 
BERNOLLE Paul-Emile
Paul Emile René BERNOLLE est né le 29 mars 1888 à Turny. Il est le fils d'Emile BERNOLLE et de Théotiste Désirée PAILLERY domiciliés à Turny. Il est Cultivateur. Il mesure 1,57 m, a les cheveux châtains, les yeux marrons clairs.  Il est incorporé le 8 octobre 1909 au 160ème régiment d'infanterie et envoyé dans la disponibilité le 24 septembre 1911 avec certificat de bonne conduite. De la classe 1908, il est incorporé par le bureau de recrutement de Sens dans le 89ème régiment d'infanterie sous le matricule 511. Il fait partie de la bataille de la Marne qui va faire reculer l'armée allemande qui se rendait vers Paris. Comme ses camarades, il connait les tranchées, la boue et le froid.  Il est mort entre le 1er et le 12 décembre 1914 dans le Bois de Bolante, dans le combat de la Chalade dans la Meuse, tué à l'ennemi. Son décès, daté du  le 4 décembre 1917, est transcrit à la mairie de Turny le 28 mars 1915.
Zone de combat de la Chalade en Argonne en 1914
BOCQUEL Donatien
Donatien Pierre Marie BOCQUEL est né à Guerouet dans la Loire Inférieure. De la classe 1907, il est incorporé par le bureau de recrutement de Nantes comme 2ème cannonier dans le 51ème régiment d'artillerie sous le matricule 3156. Le 7 juin 1916, les allemands s'emparent du fort de Vaux à Souville après un siège de 100 jours et l'envoi entre avril et juin 1916 de 44000 obus. Souville est un objectif prioritaire car les batteries y arrosent les lignes allemandes.  Donatien BOCQUEL est tué à l'ennemi le 12 juin 1916 à Souville dans la Meuse. Son acte de décès est transcrit le 10 février 1917 à Gueurouet en Loire Inférieure. Je ne connais pas la raison pour laquelle son nom est inscrit sur le monument aux morts de Turny.

Tranchée au Fort de Vaux à Souville dans la Meuse en 1916


BONAVENTURE Camille
Paul Camille BONAVENTURE est né à Turny le 29 janvier 1887 à Turny. De la classe 1907, le bureau de Sens l'affecte sous le matricule 565 dans le 15ème régiment d'infanterie. Il est mort pour la France le 5 février 1918 à Michelbach en Alsace, tué à l'ennemi. Le 5 avril 1918, son acte de décès est transcrit dans l'état civil de Turny.

CHABARD André
André Louis CHABARD est né à Paris le 4 février 1898 à Paris dans le 11ème arrondissement. Il est recruté par le bureau de Versailles, affecté dans le 30ème régiment d'infanterie sous le numéro 4141. Il est mort pour la France le 30 mai 1918 à Bligny dans la Marne. Son acte de décès est transcrit le 27 janvier 1922 à Saint Cloud en Seine et Oise. Il est inscrit sur le Monument aux morts de Turny.

CHARLOIS Paul
Paul Albert CHARLOIS est né le 14 aout à Turny. De la classe 1905, il est incorporé comme Caporal au 289ème Régiment d'Infanterie sous le matricule 623. Le 289ème régiment d'infanterie quitte Sens le 9 aout 1914. Il est composé de parisiens et de bourguignons qui pensent que la guerre ne durera que 6 mois. Le régiment est envoyé aux environ de Verdun, puis  participe à la première bataille de l'Artois. Paul est mort pour la France à Pontavert dans l'Aisne. Il est inhumé à Pontaverte dans la nécropole nationale Beaurepaire, tombe 2531. Son acte de décès est transcrit le 21 octobre 1916 à Raincy en Seine et Oise.

CORGERON Armand
Armand CORGERON est né le 20 octobre 1880 à Turny. De la classe 1900, il est incorporé par le bureau de recrutement de Sens comme soldat de 2ème classe dans le 4ème bataillon de chasseurs sous le matricule 512. Il est mort pour la France, disparu le 27 septembre 1915 à la Doumoise dans la Marne. Son acte de décès est transcrit le 1er février 1920 à Turny.

CORGERON Léo
Léo CORGERON est né le 2 décembre 1874 à Turny. De la classe 1894 il est incorporé  comme Sergent dans le 29ème Régiment d'infanterie par le bureau de recrutement de Sens. Il est décédé le 28 février 1915 à Vauquois dans la Meuse. Il est tué à l'ennemi. Son acte de décès est transcrit le 19 novembre 1915 à Turny.

COUILLARD Ernest
Ernest COUILLARD est né le 9 janvier 1887 à Sormery dans l'Yonne. De la classe 1907, il est incorporé par le bureau de recrutement de Sens dans le 44ème bataillon de Chasseurs à pied sous le matricule 560. Il est disparu le 2 octobre 1914 à Meuvireuil dans le Pas de Calais. Son acte de décès est transcrit le 22 aout 1920 à Turny.

COUILLARD Gaston
Gaston Octave COUILLARD est né  le 31 juillet 1895 à Turny. Ses parents sont Octave COUILLARD et Marie Rosalie GUERBET habitant à Turny. Il exerce la profession d'ouvrier agricole. De la classe 1915, il est affecté par le bureau de recrutement de Sens, comme soldat de 2ème classe au 408ème Régiment d'Infanterie, sous le matricule 17 . Il est décédé des suites de maladie, tuberculose pulmonaire, à l'Hôpital complémentaire du Puy en Haute Loire, le 29 novembre 1918. Son acte de décès est transcrit à Turny le 29 novembre 1918. Un certificat de bonne conduite lui est accordé. Il est cité à l'ordre de la Brigade du 4 août 1918. Il a donné un bel exemple de solidarité en soignant ses camarades blessés sous un feu violent. A excité l'admiration de tous par son courage et son sang-froid devant l'ennemi. Il a reçu l'étoile de bronze de la Croix de guerre.
Croix de guerre de Gaston COUILLARD


DELIGNE Charles
Charles Julien DELIGNE est né le 6 décembre 1888 à Turny. Ses parents sont Ambroise Alexandre DELIGNE et Elia Virginie PORCHEROT habitant Turny. Il est cordonnier. En 1909, il est affecté au 89ème régiment d'infanterie, rendu disponible en 1911. De la classe 1908, il est mobilisé comme soldat de 2ème classe par le bureau de recrutement de Sens sous le matricule 538 dans le 411ème Régiment d'Infanterie. Il est tué à l'ennemi le 4 novembre 1918. Son corps est retrouvé sur le champ de bataille d'Etreux dans l'Aisne. Son acte de décès est transcrit le 6 novembre 1919 à Venizy dans l'Yonne.

DUCROT Henri
Henri Théophile DUCROT est né à Tannerre en Puisaye dans l'Yonne le 28 septembre 1889. de la classe 1909, il est incorporé sous le matricule 1342 par le bureau de recrutement de Montargis comme soldat de 2ème classe dans le 3ème bataillon de Chasseurs à pieds. Mort pour la France le 11 mars 1915 à Hersin dans le Pas de Calais pour cause de blessures de guerre, dans la bataille de l'Artois.
Le 3ème Bataillon de Chasseurs à pied est alors  placé sous les ordres du commandant  Léon MADELIN, un ancêtre,  qui sera frappé mortellement à 36 ans, en août 1915. 2038 soldats de ce bataillon ont fait sacrifice de leur vie. Son acte de décès est transcrit à Turny le 10 mai 1915.

Histoire du 3ème bataillon de chasseurs à pied


JOSSOT Albert
Albert Eugène JOSSOT est engagé comme soldat au 153ème régiment d'infanterie sous le matricule 654 par le bureau de recrutement de Sens. Il est né le 04 décembre 1885 à Turny dans l'Yonne. Il est tué à l'ennemi le 27 septembre 1914 à la Chavatte dans la Somme. Il a été déclaré mort par jugement déclaratif le 4 décembre 1920 à Tonnerre et le transcription de son décès a été faite le 12 janvier 1921 à Sormery Yonne. Il apparait sur le Monument aux morts des deux communes Turny et Sormery.

LECHAIN Marcel
Marceau Marcel LECHAIN est né le 28/07/1894 à Vaudeurs dans l'Yonne. Il est incorporé avec la classe de 1914, par le bureau de recrutement de Sens, dans le 23ème Régiment d'Infanterie Coloniale, sous le numéro de matricule 554. Il est mort pour la France à Massiges dans la Marne, tué à l'ennemi. Son acte décès est retranscrit à Turny le 8 février 1916.

Les tranchées de Messiges


MARTIN Maxime
Maxime Emile MARTIN est né à Turny le 19 février 1876. Il est incorporé dans la classe 1896 par le bureau de recrutement de Sens sous le matricule 248 dans le 33ème Régiment d'infanterie. Il est mort pour blessures de guerre à Clermont en Argone dans la Meuse le 15 octobre 1914. Son acte de décès a été transcrit à Turny le 21 mars 1915.
Clermont en Argonne en 1914

MILLOT Armand
Armand Clément MILLOT est né le 20 mai 1890 à Moutiers dans l'Yonne. Il est recruté à sens avec la classe 1910 dans le 26ème régiment d'infanterie matricule 380. Il est mort pour la France, tué à l'ennemi dans la ferme de Leormont à Vitremont.

Ferme de Leormont bombardée par les Allemands

Son acte de décès est transcrit à Turny le 20 septembre 1919.
Fiche matricule de Armand MILLOT

PAILLERY Maurice
Maurice Alfred PAILLERY né le 20 juin 1896 à Turny, Yonne est incorporé à Sens dans le 79ème régiment d'infanterie sous le numéro 55. Il est mort suite à ses blessures dans l'ambulance 8/202 à Morcourt dans la Somme. Son acte de décès est transcrit le 13 août 1916 à Turny.

Fiche matricule de Maurice PAILLERY


PESCHEUX Emile Arsène

Emile Arsène PESCHEUX est né le 14 août 1895 à Turny. Il est incorporé par le bureau de Sens au sein du 1er Bataillon de Chasseurs à Pied sous le matricule 40. De la classe 1915, il est mort pour la France 19 septembre 1915 dans l'ambulance de Bruay dans le Pas de Calais, suite à des blessures de guerre. Son acte de décès est transcrit à Turny.

Fiche matricule de Emile PESCHEUX


PIERROT Auguste
non retrouvé

POURCHER Auguste
Auguste POURCHER est né le 26 février 1886 à Saints dans l'Yonne. Il est affecté par le bureau de recrutement de Sens au 246ème Régiment d'Infanterie sous le numéro 124. Il est tué à l'ennemi à Crouy dans l'Aisne le 11 novembre 1914. Son décès est transcrit le 15 septembre 1915 à Troyes dans l'Aube.

ROY Marius
Marius ROY est né le 16 mars 1894 à Turny. Il est incorporé par le bureau de recrutement de Sens sous le matricule 572 comme soldat de 2ème classe dans le 1° Bataillon de Chasseurs à pied. Il est tué à l'ennemi le 4 mars 1915 à Notre Dame de Lorette près de Bouvigny dans le Pas de Calais. Son acte de décès est transcrit le 24 juillet 1915 à Turny. Le 11 novembre 1914, à l'occasion du centenaire de la grande guerre, sera inauguré le Mémorial International de Notre Dame de Lorette sur lequel seront gravés les noms des 600 000 soldats de tous continents morts dans le nord et le pas de calais. Marius fait partie de la liste.
Affiche de 1915


TARDY Auguste
Auguste James Henri TARDY est né le 19 février 1887 à Paris dans le département de la Seine 16ème arrondissement. Il est  recruté par le bureau de Sens, en qualité de classe de 1907 sous le numéro de matricule 56 dans le 44ème Bataillon de Chasseurs à pied. Il meurt pour la France, disparu le 2 avril 1916 dans le Bois de la caillette dans la Meuse. Son acte est transcrit à Turny le 17 mars 1921.


Registre matricule de Auguste TARDY

THIERRY Flavien
Camille Flavien THIERRY est né le 30 juillet 1882 à Turny. Cultivateur, il est le fils de Séverin Isidore THIERRY et Marie Rosalie COURTIN, habitant à Turny, Hameau du Fays. Il est incorporé par le bureau de Sens, classe 1902, dans le 289ème régiment d'infanterie, matricule 609. Il est décédé des suites de maladie contractée en service, à l'hôpital de Clermont Ferrand dans le Puy de Dôme. Son acte de décés a été transcrit à Turny le 28 février 1917.
Registre matricule de Flavien THIERRY ( Archives départementales de l'Yonne)

TRIBAUDAUT Julien
Julien Marcel TRIBAUDAUT est né à Turny le 25 janvier 1882. Ses parents sont Sosthène TRIBAUDAUT et Basiline Marguerite MARTIN. De la classe 1902, il est affecté, par le bureau de recrutement de Sens,  au 89ème régiment d'infanterie, affecté au 5ème CA Pellé 10ème DI,  sous le matricule 580. Il a les cheveux châtains clairs, les yeux gris et mesure 1,72 m. Il est nommé Caporal le 27 juillet 1915.  Il est tué sur le Champ de bataille de l'Aisne au sud de Juvincourt le 5 décembre 1917, sur le Chemin des Dames. Il est inhumé au cimetière du Bois Marteau de la commune de Pontavert, le 6 décembre 1917. Un secours de 150 francs est versé à son épouse le 4 février 1918. L'acte de décès est transcrit le 3 février 1918 à Saint Florentin.

VIAULT Maurice
Maurice Emile VIAULT est né à Turny le 30 juillet 1889. Il est cultivateur, fils de Valentin Emile VIAULT et Mélina CHARLOIS habitant à Turny. Il mesure 1,74 m, a les yeux bleu clair et les cheveux châtains. De la classe 1909, il a été incorporé par le bureau de recrutement de Sens dans le 89ème Régiment d'Infanterie en qualité de soldat de 2ème classe, matricule 518. Il est blessé le 16 avril 1917 au bois Beau Marais, avec une fracture compliquée à la cuisse gauche par balle.  Il est décédé des suites de ses blessures de guerre à l'Hôpital temporaire 38 à Solesmes dans la Sarthe le 9 mai 1917.
Registre matricule de Maurice VIAULT (Archives départementales de l'Yonne)


VILLAIN Irénée
non retrouvé


Il serait intéressant de retrouver les photos de ces jeunes Poilus afin de compléter cette évocation.






Aucun commentaire: