mardi 10 décembre 2013

Hommage à Mandela : souvenir de la campagne anti OUTSPAN en 1975


Nelson MANDELA


Nelson MANDELA est décédé le 5 décembre 2013, à l'âge de 95 ans,  et les hommages affluent.


Nelson Mandela 2012


Me reviennent des souvenirs de la lutte féroce contre l'apartheid. Je me souviens de mon engagement, en tant qu'étudiante à Paris, dans la campagne anti OUSPAN.

Je vais évoquer avec vous mes souvenirs :

Etudiante à l'IEDES, Institut d'études du développement économique et social, situé rue de la Glacière à Paris 13ème, je partage les cours avec d'autres étudiants d'origine étrangère (sud-américaine, africaine, moyenne orientale). Cette diversité -assez rare à l'époque- et le contenu de nos cours imprégnés des idées tiers-mondistes, nous sensibilise aux questions internationales.

1948 L'apartheid en Afrique du sud


L'apartheid, système politique basé sur la ségrégation raciale, a été mis en place en Afrique du Sud en 1948.  Les afrikaans blancs (langue parlée par les descendants des Hollandais qui avaient immigré en Afrique du Sud) disposent de droits dont ne disposent pas  la population locale noire. Les noirs et les autres communautés (métis, indiens) n'ont pas le droit de vote, ne sont pas représentés au Parlement, sont sous rémunérés. 95 % des noirs n'accèdent pas à un niveau supérieur à l'école primaire. Les mariage mixtes sont interdits. Tous les lieux et les services publics dont l'objet de la ségrégation raciale comme les transports, les plages, l'éducation. Les jeunes non blancs doivent porter un passeport indiquant leur race.

Les mouvements de défense des noirs se sont organisés. C'est en 1923 que l'ANC (Congrès National Africain), parti politique sud-africain est créé. En 1960, des nombreuses manifestations sont organisées en Afrique du sud avec le soutien de l'ANC. La répression est sévère et l'ANC est violemment réprimé puis interdit en 1960.

1964 : MANDELA emprisonné


Leur leader Nelson MANDELA est condamné à la prison à perpétuité en 1964.

La lutte s'est poursuivie dans le pays et en exil. Des pressions internationales de sont faites de plus en plus fortes pour l'abolition de ce système. En 1962, L'ONU prône l'isolement du régime de l'apartheid. En 1968, l'Afrique du sud est exclue des JO de Mexico.

1960 : Les Oranges OUSPAN, richesse du pays 


A cette époque, l'orange OUTSPAN est  largement présente sur les étals des supermarchés français et européens. C'est une des richesses de l'Afrique du Sud.

Publicité pour l'orange Outspan en1960

Les exploitations agricoles sont exclusivement la propriété des blancs et les travailleurs noirs y travaillent, parfois dès l'âge de 8 ans, 14 heures par jour pour des salaires de famine. L'orange sud africaine devient le symbole de l'exploitation des travailleurs noirs.

1970 : Campagne de Boycott anti-outspan


Dans les années 70, démarre une vaste campagne de boycott contre les oranges OUSPAN. L'idée de cette campagne est de faire pression sur le gouvernement sud-africain en vue d'abolir ce système de l'apartheid. L'impact économique était insignifiant mais la pression politique pouvait être une arme. C'était une idée utopique.

La provenance des documents et des tracts  reste assez floue. Le parti communiste et la CGT sont actifs, le PSU et les mouvements chrétiens sont présents. Les mouvements d'extrême gauche sont actifs. Des comités locaux sont créés.

Dans notre établissement, le comité est animé par une jeune étudiante engagée plutôt à l'extrême gauche. La campagne d'information démarre en 1976 dans mon école. Elle veut faire connaitre les réalités du système de l'apartheid. Je la découvre avec les autres étudiants. Nous allons distribuer des tracts, sensibiliser les étudiants des universités parisiennes, organiser des réunions, nous mobiliser. L'abolition de l'apartheid devient l'objectif des luttes de tous les humanistes.


Affiche campagne anti outspan en 1975
Ces actions sont partie prenante de tout un ensemble de pressions internationales. Elles déboucheront sur la libération de Nelson MANDELA.


1990 : Libération de MANDELA


Nelson MANDELA est libéré en 1990, après 26 ans d'emprisonnement.

1991 : L'apartheid est aboli


 En 1991, l'apartheid est enfin aboli officiellement.

1994 : MANDELA Président de la République


Il est élu président de l'Afrique du Sud en 1994.


Les militants anti-apartheid, chacun à leur place, même modeste,  ont apporté leur grain de sable à cette grande histoire. J'en suis fière.

Aucun commentaire: