lundi 16 septembre 2013

François Boilletot, annobli en 1816


Les ancêtres BOILLETOT de BEMONT

Catherine Colin m'a demandé d'entreprendre des recherches sur son arrière grand-mère,  Antoinette Eugènie Marguerite Emilie BOILLETOT de BEMONT, Sosa 15 (arbre généalogique Colin-Madelin accessible à partir de ce blog). Elle est née le 16 novembre 1875 à Paris. Ses parents sont  Anatole François Xavier BOILLETOT de BEMONT, Sosa 30,  né en 1838 à Mirecourt dans les Vosges, Licencié en droit, Receveur municipal de la commune d'Aillant sur Tholon dans l'Yonne (Bourgogne) et Marie Louise Nina DELEAU, sosa 31,  née en 1846. Le père d'Anatole s'appelle Louis Antoine BOILLETOT de BEMONT, Sosa 60, né le 25 novembre 1807 à Rupt en Haute Marne. Remontant le fil de mes ancêtres, on découvre que le grand-père d'Anatole (sosa 120)  porte à sa naissance, le nom de BOILLETOT, prénoms François Marie,  né à Langres en Haute Marne le 26 mai 1775.
La question qui est posée est-celle-ci : pourquoi l'ajout de de BEMONT au nom BOILLETOT, et à quelle date cet évènement s'est-il produit ?


Les ascendants d'Antoinette Eugénie Marguerite Emilie BOILLETOT de BEMONT, mon arrière Grand-mère
 ( extrait de mon arbre généalogique geneanet)

L'anoblissement de François Marie BOILLETOT par Louis XVIII

Il faut intensifier les recherches.  Nous savons qu'il est  Commandant de gendarmerie en Côte d'or . Il  épouse Louise SIMON. En saisissant sur google le nom BOILLETOT de BEMONT  et grâce à Googgle Books, nous retrouvons la trace d'une ordonnance N° 2725  du Roi Louis ( il s'agit de Louis XVIII)  datée du 3 septembre 1817,  qui permet au Sieur François- Marie BOILLETOT, Capitaine commandant de gendarmerie du département de la Côte d'or, Ecuyer, Chevalier de Saint louis,  d'ajouter à son nom celui de BEMONT et de s'appeler BOILLETOT de BEMONT.


Extrait Ordonnance du Roi n°2725 du 03/09/1817


Pendant cette période de la "Restauration" ce sont 195 familles qui seront anoblies.

Dans son acte de naissance numérisé, il est noté, en marge,  qu'il a été anobli par le tribunal civil en date du 12 septembre 1823. Se pose comme question encore non élucidée, de la raison du choix de BEMONT.

Acte de naissance de François Marie BOILLETOT - 26/05/1775 à Langres - Haute Marne

François Marie BOILLETOT de BEMONT, Chevalier de Saint Louis

Dans son acte de décès, il est noté que François Marie est Chevalier de Saint Louis et Membre de la Légion d'Honneur. Je cherche à en savoir plus sur ces Chevaliers de Saint louis qui semblent être la clé de son anoblissement par décision royale.

Acte de décès de François Marie Boilletot de Bémont 25/06/1832 à Bar le Duc - Meuse
Il s'agit d'un ordre militaire créé sous la restauration. L'ordre royal et militaire a été créé le 5 avril 1693 par Louis XIV, en vue de galvaniser les officiers nobles et roturiers qui combattaient les armées européennes coalisées au sein de la ligue d'Aubsbourg. Les seuls titres exigés du futur chevalier étaient sa vaillance assortie d'une durée de services de dix ans. En 1750, Louis XV édicta qu'un Chevalier de Saint Louis pouvait être anobli dès lors qu'il comptait deux ascendants en ligne directe décorés de même. Est-ce la cas ? Son père était Procureur du baillage de Langres et Avocat au parlement. Son grand-père, Quentin Boilletot était Notaire Royal. On peut supposer que les conditions étaient réunies pour déposer une demande d'annoblissement. Toutefois aucune information, à ce jour, sur leurs appartenances à l'Ordre royal de Saint Louis. 



Par contre, grâce à Gallica, le site en ligne de la BNF, on peut ouvrir le dictionnaire des familles françaises dans lequel est mentionné en  page 40 "BOILLETOT de BEMONT. Armes : d'azur à un lévrier courant d'or, accolé de gueules, posé en bande, accompagné de deux épées d'argent montées d'or, l'une et l'autre posées en barre et les pointes opposées. L'auteur de cette famille, François BOILLETOT, né à langres le 26 mai 1775, fils d'un avocat en Parlement, marié le 8 février 1807 à Louise SIMON de BESMONT, était capitaine de gendarmerie quand il fut annobli le 12 novembre1816 par lettes patentes du roi Louis XVIII. Il fut autorisé le 3 septembre 1815 par ordonnance du même prince, à joindre son nom à celui DE BEMONT qui appartenait à la famille de sa femme. Il mourut à Joinville le 24 juin 1832 laissant postérité".
On peut remarquer que l'on passe allègrement de l'orthographe BESMONT à BEMONT.. Pas encore trouvé de traces sur cette Louise SIMON de BEMONT ou de BESMONT. De nouveaux objectifs de recherche en perspective !

Catherine Colin se souvient que sa grand-mère, Odile DELAFON-MADELIN portait une chevalière en or, à son auriculaire, sur laquelle étaient gravées les armes de sa famille maternelle. 

Aucun commentaire: