jeudi 20 juin 2013

Romulus, Tambour de village


Tambour de village est une fonction qui n'existe plus. Ça ne sert plus à rien, à notre époque où l'information circule d'un bout à l'autre de la planète en moins de temps qu'il ne faut pour coller un timbre sur une enveloppe. J’ai connu, enfant, les derniers jours du tambour du village à Chailley dans l’Yonne. C’étaient dans les années 1960.
 
Romulus GODARD - Tambour de Chailley - Yonne - vers 1913
Mon ancêtre Romulus Godard, Sosa 26, né le 09 mars 1854 à Cerisiers 89, décédé en 1940 à Chailley a été Tambour du village de Chailley. Une photo jaunie de 1913 environ (date estimée) le montre avec son tambour.  Avec ses cheveux bouclés, sa moustache, et ses yeux rieurs, il avait une forte personnalité.
Une fois ou deux par semaine, à midi, Romulus fixait son tambour sur son torse à l’aide du  baudrier de cuir, le calait contre lui, tirait ses baguettes de leur écusson à douilles, et faisait vibrer à toute force la peau bien tendue. Romulus  sortait  alors de sa poche le papier qu'il allait lire à voix forte et intelligible. « Avis à la population », criait-il de sa voix profonde. « Avissse à la population..!!!»
Les villageois de la rue, sortaient de leurs maisons pour entendre l’avis si précieux. Ils s’approchaient du tambour pendant qu’il continuait à faire rouler ses deux baguettes. Quand il estimait que l’attention était soutenue et que les habitants étaient tous là, il déclamait l’information tant attendue, "d’une voix joyeuse et tonitruante" se souvient sa petite fille Nicole Charlot épouse Frochot.
Arrivée du rémouleur, ramassage des peux de lapins, interdictions diverses, décès, mariages, Romulus, le journal parlé de la commune s’exprimait et était écouté. Un témoin a rapporté à Nicole que c'était lui qui avait tambouriné de joie pour annoncer l’armistice de 1914/1918.
Il déclamait son avis et marchait à grands pas vers une autre rue. Tout le village serait bientôt informé sur ce qu’il devait savoir. C’était le messager. Le crieur public qui faisait ses annonces, à pied,  en jouant du tambour. Le média de proximité à l’époque où toute la population ne savait pas lire et où les moyens de communication modernes (télévision, radios, web...) n’existaient pas encore.
Son arrière petit-fils, mon oncle, Maire actuel du Village de Chailley a intitulé son journal municipal « le Tambour ». Sans doute un clin d’œil. 

Aucun commentaire: